La première session de violoncelle du Concours Reine Élisabeth débute lundi

La première édition consacrée au violoncelle du concours Reine Elisabeth débute lundi au centre culturel Flagey à Bruxelles. Septante candidats venus des quatre coins du monde ont été admis à la compétition. La sélection ne comprend pas de Belge.

"Nous avons un niveau extraordinaire pour cette première session dédiée au violoncelle", a relevé Nicolas Dernoncourt, coordinateur artistique du concours. "Plusieurs musiciens sont déjà bien lancés à l'international."
Sur 202 inscriptions, 21 femmes et 49 hommes de 22 nationalités différentes ont été sélectionnés. Quelques Belges ont tenté leur chance, mais n'ont pas été retenus.
Lors de la première épreuve publique qui démarre lundi, les candidats présenteront un récital et seront accompagnés par un pianiste et un violoncelliste.
La demi-finale se déroulera du 15 au 20 mai à Flagey également. Elle comprendra une œuvre imposée et un concerto, accompagnés par l'Orchestre royal de chambre de Wallonie.
Le jury, dont les membres seront dévoilés juste avant le début des épreuves, choisira ensuite 12 finalistes qui passeront une semaine à la Chapelle musicale Reine Elisabeth afin d'y étudier une œuvre imposée écrite spécialement pour le concours. Durant la finale, du 29 mai au 3 juin au Palais des Beaux-Arts, ils joueront cette œuvre inédite, accompagnés par le Brussels Philharmonic, ainsi qu'un concerto qu'ils auront choisi.
Les organisateurs avaient annoncé en 2015 vouloir étendre le concours Reine Elisabeth au violoncelle. L'instrument a alors rejoint les traditionnelles sessions dédiées chaque année en alternance au chant, au violon et au piano.
La première épreuve sera disponible sur la plate-forme Auvio de la RTBF, tandis que la demi-finale et la finale seront retransmises en direct en télévision et en radio, a annoncé la chaîne publique.

Cet article me rend ...
  • 0
  • 9
  • 0
  • 0
  • 1

News

Plus de news



Vidéos

Toutes les vidéos
Top