Conservé 168 ans dans un flacon, le coeur de Chopin livre ses secrets © BELGA

Si l'on sait qui était Frédéric Chopin, illustre compositeur et pianiste franco-polonais, la cause de sa mort à seulement 39 ans est longtemps restée mystérieuse. Le coeur de l'artiste, préservé depuis 168 ans dans un flacon, pourrait bien lever le voile.

Le décès de l'artiste en 1849 était attribué à la tuberculose - sans certitude toutefois - jusqu'à ce que des experts médicaux polonais évoquent en 2008 l'hypothèse selon laquelle Chopin, de santé fragile, aurait en fait souffert de mucoviscidose. Cette maladie génétique rare touche notamment les voies respiratoires. Le mucus, une sécrétion venant des bronches, devient anormalement épais et obstrue les organes concernés. L'espérance de vie des malades est d'environ 40 ans.

Des chercheurs polonais ont pu examiner avec des techniques modernes le coeur de Chopin, préservé depuis 168 ans dans un flacon de cristal rempli d'un liquide de conservation - qui pourrait bien être du cognac - et placé dans un pilier de la grande église baroque de la Sainte-Croix à Varsovie. Après analyse, "nous pouvons dire qu'il est hautement probable qu'il s'est agi de tuberculose", a dit à l'AFP le professeur Michal Witt, spécialiste de génétique moléculaire.

Pour formuler un diagnostic, l'équipe de chercheurs a travaillé sur des photographies de haute résolution, les autorités polonaises ayant interdit l'ouverture du flacon hermétiquement fermé par crainte de voir son contenu irrémédiablement altéré. "Des lésions sont clairement visibles sur le péricarde de Chopin", a dit le médecin, décrivant l'état de la membrane extérieure du coeur généralement affectée par des changements causés par la tuberculose, et elles "correspondent bien au diagnostic initial (...) de tuberculose". Le professeur Witt précise toutefois que, sans test ADN, il n'est pas possible d'exclure complètement la possibilité de la mucoviscidose.