"Ouï", Camille a totalement envouté le Printemps de Bourges

Haut la voix et haut la main: la chanteuse Camille a réussi son grand retour à la scène après quatre ans d'absence, offrant au Printemps de Bourges ses premiers grands frissons, mercredi pour la deuxième journée de sa 41e édition.

C'est à l'Auditorium que 450 privilégiés ont pu découvrir les nouvelles expériences vocales et sonores de Camille (Dalmais, de son nom complet), qui débutait officiellement sa tournée, avant la sortie le 2 juin de son cinquième album, "Ouï".

Fait rare, les photographes n'étaient autorisés à dégainer leurs appareils qu'à partir de la troisième chanson. Et pour cause: sur les deux premières, impossible de voir la star du soir.

Finalement, mercredi s'annonçait comme la journée de la femme dans ce Printemps, puisque avant Camille, la sensation Fishbach a déployé sa machine à tube 80's avec sa voix joliment rocailleuse, dans un théâtre Jacques-Coeur plein à craquer.

Devant un décor sorti tout droit d'un clip de Murray Head, période "Bangkok", la jeune femme a constamment été sur le fil du rasoir, avec une mise en scène qui frôla parfois le ridicule. Mais son talent évident et son indéniable présence l'ont retenue de chuter. Tant est si bien qu'elle a mieux fini qu'elle a commencé.

Plus tôt, avaient démarré les premiers concerts des Inouïs, qui regroupent une trentaine d'artistes présentés comme la relève musicale. La Suissesse Sandor s'est illustrée avec une new wave brute et des paroles parfois crues. Particularité: elle a 35 ans. Soit presque deux fois plus que la plupart des autres en scène. Il n'y pas d'âge pour éclore.

Jeudi, une autre femme tiendra le haut de l'affiche: Barbara. Mais cette fois ce seront des hommes (Dominique A, Vincent Delerm, Tim Dup...) qui la chanteront lors d'une création qui rendra hommage à la "Dame en Noir" disparue il y a vingt ans.

Cet article me rend ...

  • 0
  • 1
  • 0
  • 0
  • 0

News

Plus de news



Vidéos

Toutes les vidéos
Top